glory75 personal info

  France
  • glory75

  • Occupation: Just here for fun
  • Interests:
  • Gender: Heterosexual Couple
  • Date of Birth: April
  • Ethnic Group: White
  • Relationship Status: In a casual relationship
  • Sexuality: Straight
  • Smoke:
  • Height:
  • Body Type:

About

L homme est un pornographe qui a inventé l érotisme pour mieux séduire les femmes.[ Umar Timol ]

glory75 videos

None so far.

glory75 photos

  •   10K
  •  14/07/13
  •  97%

glory75 blogs

Yuvutu Playlists

Hi guys,
 
Do you have a day off? .. even 2 or 3? I invite you to watch these play lists:
 

Yuvutu Archives 2017 part2
Yuvutu Archives 2017 part1
Yuvutu Archives 2016 part2              
Yuvutu Archives 2016 part1
Yuvutu Archives 2015 part2                                         
Yuvutu Archives 2015 part1
Yuvutu Archives 2014 part2
Yuvutu Archives 2014 part1
Yuvutu Archives 2013 part3            
Yuvutu Archives 2013 part2            
Yuvutu Archives 2013 part1
Yuvutu Archives 2012     
Yuvutu Archives 2011     
Yuvutu Archives 2010        
Yuvutu Archives 2009     
Yuvutu Archives 2006/07/08     
            
Visit my page, Go here: Playlists, ..many hours of porn!

update 05/22/2017

Blague Corse

ce brave, innocent et aimable M.Dugommeau passe quelques jours de vacances en corse. Brusquement, au détour d'un chemin, un type armé d'une carabine lui saute dessus et l'oblige à s'arrêter.
- Descends de voiture! ordonne t'il d'une voix sans réplique.
M. Dugommeau fais ce qu'on lui-dit, tout tremblant.
- Je vous en supplie, gémit-il. Je n'ai pas d'argent...
- Qui te parle d'argent? Grogne le corse, en braquant sur lui sa carbine. Branle toi...
- Pardon?
- Branle toi; je te dis!
Stupéfait mais terrifié, Dugommeau obtenpère. Quelques minutes plus tard, il est parvenu a ses fins.
- Branle-toi encore!! ordonne le corse.
- Comment? ... Mais c'est impossible. Je viens juste de...
- Branle-toi ou je te bute!
Comme M. Dugommeau n'a pas envie de mourir, il obéit une fois de plus. C'est long, difficile mais parvient de nouveau à ses fins.
- Branle-toi encore petit!
- Non, écoutez, c'est fini. Je n'en peux plus. Et puis c'est humiliant, à la fin..
- Branle toi ou je te bute, j'ai dit!!
Cette fois, il faut plus d'une heure pour obéir à l'ordre inhumain du bandit corse. Epuisé, Dugommeau n'est plus qu'une épave haletante, mais le corse semble enfin satisfait. Abaissant sa carabine, il se tourne vers le maquis et crie :
- Ho, petite soeur! tu peux venir. Le monsieur accepte de t'emmener à bonifacio!

Find the real apricot!

http://littinerairesviniques.fr/wp-content/uploads/2010/12/Sans-titre-1.bmp

There is only 1 real apricot .. good luck!

Yuvutu Playlists

Hi guys,
 
Do you have a day off? .. even 2 or 3? I invite you to watch these play lists:
 
Yuvutu Archives 2017 part1
Yuvutu Archives 2016 part2              
Yuvutu Archives 2016 part1
Yuvutu Archives 2015 part2                                         
Yuvutu Archives 2015 part1
Yuvutu Archives 2014 part2
Yuvutu Archives 2014 part1
Yuvutu Archives 2013 part3            
Yuvutu Archives 2013 part2            
Yuvutu Archives 2013 part1
Yuvutu Archives 2012     
Yuvutu Archives 2011     
Yuvutu Archives 2010        
Yuvutu Archives 2009     
Yuvutu Archives 2006/07/08     
            
Visit my page, Go here: Playlists, ..many hours of porn!

Histoire .. de lire un peu part 1&2

Aujourd'hui, on m'a fait lire une histoire porno géniale, le fantasme qu'on a tous eu, écrit en bon français (ce qui est rare), récit avec effet creshendo jusqu'à l'apothéose, un bon moment de lecture d'une histoire vieille de 2 ans.
.

J’avais un ami, Luc, avec qui je me rendais au lycée tous les jours, et chez qui j’aimais passer mes jours de congés.
J’avais l’habitude d’aller chercher mon ami à son domicile tous les matins, il habitait très près de chez moi et nous nous rendions ensemble au lycée. Cependant Luc avait la fâcheuse habitude d’être souvent en retard. Aussi quand je frappais à la porte de la maison de ses parents, c’était toujours sa mère, Carole, qui venait m’ouvrir. Son père, routier, était absent la plupart du temps, ne rentrant chez lui qu’a la fin de la semaine seulement. Il avait une journée de repos de temps en temps de façon à être avec son fils, qu’il amenait généralement à la pèche pour la journée. Ce qui me déplaisait car cette journée là je me sentais abandonné et ne savais comment passé mon temps.

Lors de mes visites matinales, la mère de mon camarade se montrait extrêmement gentille avec moi, me complimentant sur mes habits, mes cheveux bouclés ou sur mes yeux bleus. Chaque matin elle me recevait toujours vêtue du même peignoir vert olive, qui lui arrivait à mi-cuisses. À quarante-cinq ans, elle avait l’âge de ma propre mère, Carole était une très belle femme pour l’adolescent que j’étais. De souche italienne, elle possédait de soyeux cheveux noirs qui lui descendaient jusqu’aux épaules, de grands yeux vert irisés, une grande bouche aux lèvres charnues, et surtout le plus important à mes yeux, une poitrine imposante qui déformait le devant de son peignoir, et des hanches larges qui mettaient en valeur une croupe fort rebondie.
Chaque matin je m’arrangeais pour me présenter chez Luc largement en avance, afin de demeurer quelques instants, seul avec sa mère pour laquelle j’éprouvais une véritable adoration. Dans ces moments privilégiés, Carole me parlait comme si j’étais un ami intime, se confiant aisément comme si je pouvais comprendre ses problèmes personnels. Tout en l’écoutant d’une oreille attentive, je profitais des moindres mouvements qu’elle faisait pour essayer de distinguer par l’ouverture de son peignoir, un coin de chair nue. Parfois lors d’un geste un peu plus brusque qu’elle faisait, son vêtement s’ouvrait assez largement pour que je puisse entrevoir une bonne partie de ses gros seins. Quelques fois c’était ses fortes cuisses que je pouvais ent****rcevoir pour mon plus grand bonheur. Comme j’étais persuadé que la mère de mon ami ne portait pas plus de culotte, qu’elle ne portait de soutien-gorge, je me sentais rougir comme une tomate chaque fois que le bas du peignoir s’écartait plus qu’il n’aurait du.
Si je prenais un réel plaisir à découvrir fugacement les merveilleux appas de la séduisante mère de Luc, il m’arriva bientôt que mon bas ventre s’orne d’une fâcheuse érection, qui déforma de façon vraiment indiscrète le devant de mon pantalon, me procurant une effroyable gêne. Carole ne tarda pas à s’apercevoir de mon trouble et de ce qui le créait. Ses discrets, mais appuyés coups d’œil en direction de cette protubérance qui m’embarrassait ne fit qu’accentuer mon trouble et mon embarras. Même si le regard qu’elle me lançait ensuite était plus amusé, qu’outré.
Pourtant, malgré mon innocence, je constatais avec un émoi certain, que plus les jours passaient, plus les incidents avec son peignoir se multipliaient ; celui-ci s’ouvrant de plus en plus largement et de plus en plus fréquemment.
Devenu follement amoureux de la mère de mon ami, je m’empressais chaque matin, sitôt mon petit déjeuner avalé, de me rendre chez mon ami Luc, sachant pertinemment que ce dernier serait, soit encore couché, soit sous la douche. Le cœur battant la chamade, je me faisais une joie de passer quelques instants en tête à tête avec Carole, espérant au fond de moi d’avoir l’occasion de découvrir encore un peu plus des appas généreux de celle-ci.

Histoire .. de lire un peu part 3



Un matin, alors que selon l’habitude, nous nous trouvions seuls à la cuisine, Luc faisant sa toilette dans la salle d’eau, Carole se plaignit qu’il fallait qu’elle fasse le lit de son fils chaque matin. Aussitôt, afin de lui donner une bonne image de moi, je me vantais de faire mon lit moi-même tous les jours.

— C’est vrai ? s’exclama Carole… Tu es vraiment un garçon parfait, ce n’est pas comme Luc… Tu ne veux pas m’aider à faire le lit de ton copain ?

Evidement que je le voulais, espérant fortement que lors de cette tache je pourrais percevoir de nouveau quelques parties de ce corps féminin qui me faisait tant fantasmer.
Placé chacun d’un côté du lit de Luc, nous nous escrimâmes à tendres draps et couverture. Plaisantant ou me félicitant, Carole se penchait en avant plus souvent qu’il ne le fallait, tirant le drap, puis le défroissant longuement de la main ou bien retirant une poussière imaginaire. La gorge sèche, je profitais au maximum de l’affolant spectacle qu’elle m’offrait alors. Par l’ouverture généreuse de son peignoir je pouvais voir ses gros seins blancs qu’aucun soutien-gorge ne comprimait, et même une partie de ses mamelons brun foncés.
Si cette vue me ravissait au delà de tout, j’éprouvais quand même un terrible embarras au niveau du bas-ventre, mon sexe s’était raidi et avait largement doublé de volume, formant une protubérance fort disgracieuse sur le devant de mon pantalon. Comme je tachais maladroitement de cacher cette excroissance indiscrète, Carole surprit mon geste :

— Eh bien, que t’arrive-t-il me lança-t-elle en riant… On dirait que tu as quelques ennuis…Ce n’est quand même pas moi qui te met dans un tel état ?

Que pouvais-je répondre, ma timidité et surtout mon innocence m’empêchait de profiter de l’occasion. Souriant de mon embarras, Carole me reconduisit jusqu’à la cuisine, où Luc nous attendait en grignotant une biscotte. Ce jour là, en me disant au revoir, la mère de mon ami me tendit la main que je m’empressais de serrer, mais au moment de la lui lâcher, elle me pressa les doigts avec insistance en me demandant :

Comments
dorian79 said:
tres belles photos....si vous êtes un couple cela envie de
rencontrer!! ;)
ranfale said:
Femme superbe !
beldon said:
WHERE YOU ARE IN FRANCE?
beldon said:
GRAZIE-MERCI
malvado1985 said:
Hola Glory eres hermosa gracias por el beso
tonbcn said:
merci beaucoup pour le cadeau et merci beaucoup pour vos photos
erotiques , vous avoir a fantastic corps , tres sexy , tres erotic .
Est un plaisir de vous voir .Kissessss
tonbcn said:
umm merci pour l'amitié ,elle est fantastique et votres fotos
tres morbides et erotiques ..kissessss
anyhole said:
Thankyou for my hand job xx
dan-ton-q said:
Merci pour l'amitié mon ami
homevideo said:
Thanks for all the compliments :)
 
You must be registered and logged on to post a comment. Click on the Login/Register link at the top of the page to login or register.
Friends
  • rudolf11
  •   Italy
      Straight
      28 years old
  • j0yst1ck
  •   United Kingdom
      Bisexual
Gifts
 
5
 
3
 
12
 
10